Le ministre de l’Information: Heureusement que Ghassan Moukheiber est là

À LA UNE INTERVIEW Daouk à « L’OLJ » : Par Sandra NOUJEIM | jeudi, septembre 27, 2012 Le ministre de l’Information se livre à une rétrospection critique de ses décisions, sous l’angle de « la protection des libertés », à laquelle il se dit attaché.

 « Heureusement que Ghassan Moukheiber est là »

Il reste qu’il prend part aux réunions de la commission parlementaire de l’Information, qui examine actuellement une proposition de loi sur les médias. Celle-ci prévoit entre autres d’abolir la condition d’un permis préalable pour les imprimés et la détention préventive des journalistes accusés de diffamation. « Je ne vois pas cette loi pour demain », avoue avec un franc réalisme Walid Daouk. Au-delà de ces réserves, il fait remarquer que « c’est une bonne chose que d’avoir (le député) Ghassan Moukheiber au sein de la commission ». Il évoque sa proximité avec le parlementaire membre du bloc du Changement et de la Réforme qui parraine, avec l’association Maharat, la proposition de loi sur les médias. « C’est un fervent défenseur des libertés, et c’est ce que je partage avec lui », précise Walid Daouk, en marquant la différence entre la conviction et l’appartenance politique.